ENFANCE LYME & CO

Les borrélioses existent sans doute depuis longtemps, mais la maladie de Lyme, en tant que telle, tire son nom de la ville de Lyme (Connecticut – Etats Unis) où elle a pour la première fois été suspectée en 1975.

 

En 1982, un entomologiste médical, W. Burgdorfer, examine l'intestin de tiques prélevées en zone endémique de maladie de Lyme. Il y trouve des spirochètes et suppose immédiatement qu'il pourrait s'agir de l(agent de la maladie. Après mise en culture, il les inocule à des lapins, qui développent un érythème migrant dix à douze semaines plus tard. Il démontre aussi une forte réaction entre le sérum de malades et la bactérie, qui sera nommée Borrelia burgdorferi en son honneur.

un peu d'histoire

La borréliose de Lyme est une zoonose très largement répandue dans l'hémisphère nord. Elle y est sans doute établie depuis longtemps, tant en Europe qu'en Amérique. C'est d'ailleurs ce que tendent à démontrer les descriptions cliniques européennes du début du XXè siècle (Afzelius, Garin, …), aussi bien que les PCR réalisées sur des échantillons prélevés il y a plus d'un siècle, en Europe et en Amérique. Ötzi lui même aurait été infecté il y a plus de 5300 ans. On parlait également à une certaine époque de la suette ou fièvre des Tudors. (Les symptômes décrits à l’époque terrifient au même titre que ceux de la peste : maux de tête, douleurs musculaires et abdominales, transpiration abondante, palpitations, paralysie, difficultés respiratoires. Le processus prend de 12 à 24 heures, parfois aussi peu que quatre, et se solde par la mort. L’Angleterre connaîtra cinq épidémies de suette, la dernière en 1551, avant que la maladie ne disparaisse mystérieusement. (Agence sciences presse au Canada )

 

Les modifications de l'écosystème de ces cents dernières années ont sans doute largement contribué à l'émergence de la maladie qui, jusqu'alors, demeurait non identifiée faute de cas groupés comme à Lyme.