ENFANCE LYME & CO

océane m. - france

Aujourd’hui, j’ai 19 ans, j’ai été piquée par de nombreuses tiques lors des camps de scoutisme.


En 2012 un Eritheme est apparu autour d'une morsure.

Je suis allée consulter ; une prise de sang m ‘a été prescrite , cette prise de sang est revenue positive et je n'ai eu qu'une semaine de traitement .

L’erithème a disparu dans les semaines qui ont suivi , j’ai continué mes études et obtenu mon bac avec mention. Et oui !!!

Je suis ensuite parti dans un département voisin pour faire un service civique dans le domaine du handicap mental et après dix mois j ‘ai signé un contrat dans le service à la personne à domicile, j‘ai obtenu mon permis et j ‘avais trouvé un studio .





Début juillet 2016, J‘ai eu deux accidents de la route ( un en voiture et le deuxième en scooter). Je suis arrivée aux urgences après le second accident , une radio de la colonne vertebrale m’a été faite car je ne sentais plus mes membres, pas de fracture aparrente donc je suis sortie car je pouvais marcher. Des douleurs sont apparues et en un mois de temps je me suis paralysée. Vivant seule, mon médecin a pris la décision de m’hospitaliser en Suite de Soins et Réadaptation dans un service ou le patient le plus jeune avait 79 ans .


De nombreux examens ont été fait et rien n'est apparu; mon état se dégradait , spasticité , douleur , paralysie , perte de la vue , problème digestif , fatigue , etc … La maladie de Lyme m’est revenue à l’esprit. En faisant des recherches, j‘ai pu remarquer que mes symptômes étaient répertoriés, la directrice du groupe de scoutisme dont je faisais partie a, elle aussi, pensé à cette maladie. J'en ai parlé au corps médical , mais pour eux ce n ‘était pas possible car cela faisait 4 ans .

Au bout de 1 mois et demi, j‘ai été transférée chez mes parents. j ‘ai du redonner mon appartement, mais je ne savais toujours pas ce qui m’arrivait, mon nouveau médecin traitant pensait la même chose, que ce n’était pas Lyme et que ça pouvait être psychosomatique ou un trouble hystérique .


Depuis novembre 2016, j ‘ai pris la décision d’être suivi par des spécialistes de la maladie , qui m ‘ont fait faire des examens sanguins, ce qui a prouvé que la maladie était toujours active avec de nombreuses souches positives. J'avais commencé à prendre un premier traitement antibiotique .


En avril 2017, j ‘ai eu la pose du Picc line, pour pouvoir commencer un traitement par voix orale et en intraveineuse .