Ce 24 avril 2017, Antoine n’arrive pas à marcher.

Le généraliste écarte plusieurs pistes avant d’envisager une prise de sang. Il ajoutera sur sa prescription, au dernier moment, la sérologie Lyme « parce qu’on en parle de plus en plus ».

Antoine est positif.

Le mal progresse: douleurs à l’aine, fortes céphalées, vertiges, sensation d’écrasement des cuisses, douleurs au thorax, gêne respiratoire…

Antoine ne fait plus de journées complètes à l’école. Six mois se sont écoulés. Nous trouvons enfin un « Lyme doctor » qui prescrira le bon traitement. On ne compte plus le nombre de prises de sang faites, le nombre de comprimés avalés, le nombre de jours d’absence à l’école… On vit avec.

La maladie est là, sournoise. Antoine vit comme si de rien n’était. Parfois la maladie le gêne. Parfois il y a des bas: trop de douleurs, trop de traitement, trop à supporter pour un bonhomme plein de vie de 10 ans. Mars 2018. Antoine va nettement mieux depuis un mois. Nous avons repris les projets en famille. Petit à petit, nous reprenons goût aux situations imprévues. La maladie reste, mais Antoine gagnera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.