Lorsque nous sommes allés consulter le Lyme doctor pour notre fils aîné Louis qui vivait un cauchemar cette année-là, en l’écoutant décrire les symptômes que pouvait causer la maladie chez des enfants plus jeunes, Louis comme moi avons tout de suite réagi fortement: les troubles qu’il nous décrivait ressemblaient fortement au comportement de son petit frère Amaury, aujourd’hui 11 ans.

A côté de douleurs auxquelles je prêtais peu attention (« Aller, ça va passer tout seul »), Amaury avait de plus en plus de troubles du sommeil et une très grande nervosité. Les gens n’osaient pas nous parler d’hyperactivité mais on voyait dans leurs regards qu’ils y pensaient.

Seulement voilà, un hyperactif n’est pas capable de passer des heures à bouquiner dans un coin…

Bref, il a entamé un traitement également. Il va plutôt bien et les douleurs articulaires dont il se plaignait s’espacent.

Du coup, on s’estime plutôt chanceux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.